Chaque semaine, retrouvez l'édito de Bernard de la Villardière
24 mai 2011

Une légère gueule de bois ...

21 mai 1981 : l’investiture de François Mitterrand et l’arrivée de la gauche au pouvoir. Chacun y va de ses souvenirs. A mon tour. J’avais 23 ans et mon écrivain fétiche était Soljenitsyne. Je me souviens des quatre ministres communistes entrant au gouvernement alors que les chars russes laminaient l’Afghanistan. Je me souviens des manifestants, le soir du 10 mai à la Bastille, huant le nom de Jean-Pierre Elkabbach. Je me souviens du socialiste André Laignel hurlant à la nouvelle opposition : « Vous avez juridiquement... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2011

Conflits d’intérêts et soupçons sélectifs

  J’ai eu récemment le privilège d’être la cible de Télérama qui a découvert sur le site de Ligne de Front que nous produisions des films et des formats courts pour le secteur public et privé. Une activité qui représente 20% de notre chiffre d’affaires et qui permet tout juste à Ligne de Front de garder financièrement la tête hors de l’eau. Parmi ces clients, le Ministère de la Défense qui serait « une rente en or » pour ma société. C’est faux car cela représente moins de 3% du chiffre d’affaires pour des marges très... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2011

Le mythe de la guerre propre

La guerre contre la Libye survient vingt ans après l’invasion de l’Irak par les forces de la coalition internationale contre l’Irak. A l’époque, j’avais couvert cette première guerre du Golfe pour RTL. Encore plein d’illusions, je pensais que cette guerre était juste et devait sonner le glas d’un régime tyrannique et de tous ceux de son espèce. Les grandes démocraties se faisaient gendarmes du monde. En 1991, Georges Bush père a refusé – après avoir libéré le Koweït, de pousser son avantage jusqu’à Bagdad et de renverser Saddam... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2011

Et pourtant il tourne... le monde !

  Depuis début octobre 2010, j’enchaîne les reportages à travers le monde à un rythme particulièrement effréné. Je ne m’en plains pas car j’aime les contrastes et les rencontres inattendues. A Tokyo, j’ai conversé avec un robot avant de me heurter au mutisme des SD F plus honteux que révoltés. A Manille, j’ai rencontré les enfants des rues à la merci de la violence des adultes avant d’aller assister à des combats de coqs. J’ai fait un stop à Séoul, pour aller narguer à la frontière avec la Corée du Nord, les kapos du dernier... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2010

Journalistes ou média – men ?

Devant des étudiants en journalisme, Pierre Nora suppliait : « soyez et restez journalistes, ne devenez pas des média - men ! » C’était il y a quelques années, alors que la « peoplisation » de l’information faisait ses premiers ravages. Depuis, l’obsession de l’audience a perfectionné ses outils. Aujourd’hui, le Léviathan médiatique lèche, lâche et lynche ses proies. Ce sont les principes du recyclage appliqués au traitement – non pas des déchets – mais de l’actualité. Celle-ci ne fonctionne plus que sur... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2010

Journaliste ou espion ?

Une récente émission de télévision, « Les Infiltrés » a ouvert un débat sur le rôle des journalistes et les limites qu’ils ne doivent pas franchir dans leur volonté d’informer. Il est des pays et des sujets sur lesquels le journaliste doit user de subterfuges. A Cuba comme en Egypte récemment, les équipes d’Enquête Exclusive ont du tourner avec de petites caméras et sans visa professionnel. La liste des pays dans lesquels les reporters ne peuvent travailler librement s’allonge. En Russie, le moindre déplacement hors de la... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2010

Afghanistan : un bon journaliste doit-il être inconscient ?

  Cela fait plus d’un mois que les deux journalistes de France 3 sont retenus en Afghanistan par un groupe d’hommes armés dont on ne connaît pas les motivations. Rapt crapuleux ou « politique » ? L’armée française et les services de renseignement font sans doute de leur mieux.  Le 31 janvier sur BFM radio et TV, Claude Guéant secrétaire général de l’Elysée a indiqué qu’il y avait « une quasi-certitude » que nos deux confrères étaient vivants et que les négociations les concernant n’avaient... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2010

Coco, fais court et saignant !

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:0 2 4 5 3 5 4 6 3 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Rockwell; ... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2009

"La barque passe le quai reste" ( proverbe cambodgien )

J’ai récemment  eu les honneurs des rubriques médias de certains journaux en raison d’une crise déclenchée à M6 par le départ d’un rédacteur en chef d’Enquête Exclusive. J’ai pu mesurer ainsi - l’hypertrophie médiatique dont pouvait bénéficier un épisode somme toute banal dans la vie d’une entreprise, - la capacité d’une rédaction à produire de la désinformation et enfin - la grandeur d’âme de certains de mes petits camarades.    Il se trouve que depuis quelques mois je n’étais plus en accord avec l’un des rédacteurs... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2009

Pour une écologie de l’information

Les valeurs du jour sont la simplicité, l’authenticité, le naturel. Dans tous les secteurs, la recherche d’un développement durable a ouvert la chasse au superflu. La crise a fourni un argument supplémentaire à cette volonté de ne plus gaspiller du temps, de l’argent, de l’énergie. Bref, de revenir à l’essentiel. Et si l’information s’offrait une cure du même genre ? Nous sommes abreuvés de nouvelles diverses et variées. On nous sommes tour à tour d’être émus, indignés, affolés par un faits-divers, un scandale politico-financier... [Lire la suite]
Posté par delavillardiere à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]